Gald Gadot crève l’écran dans Wonder Woman

Gald Gadot crève l’écran dans Wonder Woman

Wonder Woman apparaît dans le sillon top héroïque avec un atout de poids : son actrice, Gal Gadot, qui porte sur ses épaules la responsabilité d’endosser le rôle d’une icône de la pop culture. Déjà aperçue dans le brouillon Batman V Superman, il lui restait cependant à ses preuves. A l’heure où le 7 ème art est empli d’un machisme conséquent et aberrant il dure depuis ses débuts, le succès grandissant de Wonder Woman au box office et les critiques élogieuses permettaient de mettre une confiance conséquente dans le nouveau long métrage du DC Extended Universe. Pourtant, si le film rattrape les erreurs d’un Suicide Squad désolant, il ne parvient pas à redonner complètement confiance dans le gigantesque plan cinématographique DC, spécialement dans une banalité parfois déconcertante.

Gal gadot une superbe Wonder Woman

Le film, pour la grande majorité, est très grandement attendu ! Il faut dire, qu’à l’inverse de Marvel, le DCU n’est pas le plus efficacement possible ! Après un excellent Man of Steel, nous avons eu le droit à un Suicide Squad un petit peu fade et au contact de l’égo de certains acteurs, et un Batman v Superman terriblement mou et peu enthousiasmant. Avec l’arrivée de Justice League en fin d’année, Wonder Woman cristallise donc les espoirs de toute une communauté de passioné, désireux de voir DC refaire son retard et apporter quelque chose du niveau de Marvel, sans pour autant jouer sur le même sol ! Les 2 éditeurs proposant, chacun, d’excellentes choses mais avec des approches diverses. Si j’ai une large préférence pour l’un, pour le moment, vous ne me remarquerez jamais que l’un fait du bon et l’autre du mauvais.

Nous découvrons, alors, Diana petit, seule petit se trouvant sur l’île de Themyscira, fille de la celle qui domine parmi d’autres Hyppolite ( Connie Nielsen ), qu’elle a formé dans l’argile avant de soliciter à Zeus de lui fournir vie ! ( Sorte de Pinocchio grec. ) L’île de Themyscira est le foyer des Amazones, guerrières redoutables, censées vouer leur vie à la défense de l’Homme, fabrication de Zeus, et à combattre Arès ( … Nan, je ne vous dirais pas l’acteur, hihihi ) ! Ce dernier, depuis son lutte contre Zeus, est promis à retourner sur Terre pour semer le chaos et montrer à quel point la fabrication de son papa est néfaste pour la Terre !

Le début du film se situe presque exclusivement sur l’île paradisiaque de Themyscira. Et c’était très agréable. J’ai bien attaché à cette intègre, je me suis bien intégré dans le monde. Pourtant Dieu sait que c’était casse gueule de réaliser une île peuplée pleinement de filles guerrières, mais en fait c’était bien amené et bien construit. Justement, à propos des meufs, je voulais en dire plusieurs mots. J’ai bien apprécié la façon dont est maitrisé ce côté-là. Sans en des tonnes et sans nous rappeler toutes les cinq s que ce sont des meufs fortes et qu’elles n’ont il est inutile des hommes pour s’en sortir, le film nous propose un information. Un information clair comme quoi l’héroïne principale, Diana, n’a il est inutile d’un homme pour faire disparaitre le méchant. Et elle s’en sort bien. Et quand on parle de femme, comment ne pas discuter de celle là. Gal Gadot est irrésistible dans son rôle et ce n’est pas forcément dû à son talent d’actrice ( bien que je la voit plus que correcte dans le rôle ), mais supérieurement au fait que son charme et sa beauté y vont avoir pour beaucoup.

Mais c’est encore une fois le final qui achève un film déjà bien bancal au niveau narratif en dépit de son casting globalement accompli. Quel délire outrancier dans cette débauche d’explosions, de lumières qui piquent les yeux et de assauts de poings plus bourrins les uns que les autres ! On en confondrait presque Wonder Woman et Hulk devant de douceur dans le lutte. Celui qui frappe le plus virilement a gagné. Après avoir analysé ma dévoile à plusieurs reprises, ce qui ne m’arrive peu dans les salles obscures, je me suis dit à l’issue de la séance.

Ce film m’a apporté plus de bonnes choses que de mauvaises.

J’y ai pris du plaisir par moments, à défaut de posséder aimé. Il est riche en scènes captivantes et je me suis mis à rire à de nombreuses reprises. Il fait du bien à la monde DCEU qui avait la nécessité de convaincre après la catastrophe Suicide Squad. Je pense que je peux dire sans danger et sans choquer personne que je le considère comme le meilleur film du DCEU. Quoi qu’il en soit, vu le niveau des attentes et des retours que j’ai pu feuilleter, il ne m’a pas assez convaincu. Il ne réussira pas je pense à rester dans les mémoires bien longuement. Et la présence de Gal Gadot n’y changera pas grand chose.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *